Communiqué de la CGT Ford

14 décembre 2018

Presse

48367106_2241301352580824_8210184995415785472_o

https://www.cgt-ford.com/

Contre la volonté de Ford, la bataille continue pour sauver l’usine et les emplois directs/indirects

 

Ford maintient donc sa décision de fermer l’usine. Nous avions un petit espoir mais un espoir quand même d’entendre l’inverse, Logiquement cette annonce nous a donné un gros coup sur la tête. La réaction immédiate a été pour nous salariés qui tenons à sauver nos emplois un sentiment de tristesse et d’écœurement. Quelques-uns d’entre nous ont craqué sur le moment. Mais les minutes passant, on a retrouvé la colère et même la hargne pour dénoncer la saloperie de Ford, pour dénoncer ce scandale, pour continuer la bataille.

Nous savons que l’Etat a dénoncé la trahison de Ford qui se moque de tout le monde. Ford veut fermer l’usine malgré ses milliards de dollars de profits, malgré tout l’argent public accaparé, c’est un premier scandale. Mais en plus, Ford refuse de vendre son usine, refuse même d’étudier un projet, le seul projet de reprise,  balançant d’un revers de mains, la seule chance de maintenir une activité pour préserver des centaines emplois directs et environ 2000 emplois induits dans la région. Ce que fait Ford c’est inadmissible, injuste, dégueulasse …

C’est pour cette raison que d’ores et déjà, l’équipe Cgt-Ford déclare qu’elle va continuer la bataille, avec détermination, avec colère, qu’elle va tout faire pour « embêter » Ford, pour entraver sa logique destructrice, pour empêcher la catastrophe. Car notre objectif reste de sauver nos emplois, de sauver les emplois induits, de sauver une activité sur l’usine. On veut changer la donne, on veut que Ford paye sa lâcheté, ses mensonges, ses entourloupes. On veut que Ford plie et finisse par accepter de laisser son usine, d’accepter une reprise.

Dans l’immédiat, nous cherchons les moyens de résister, de perturber la stratégie de Ford, nous étudierons avec les pouvoirs publics comment nous pouvons imposer une solution favorables socialement. Dès demain, nous aurons des réunions pour discuter de comment la bataille va prendre forme, avec les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, les élus locaux comme avec les services de l’Etat, comment nous allons nous organiser et résister avec toutes celles et ceux qui tiennent à défendre jusqu’au bout tous les emplois.

Non, Ford n’en a pas encore fini avec nous.

La CGT Ford Blanquefort le jeudi 13 décembre 2018

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus